1. Accueil
  2. Marques
  3. Ford
  4. Mustang

Ford Mustang

Un sentiment de liberté absolu

C’est l’un des modèles de voitures les plus emblématiques au monde. Qui ne rêve pas de posséder un jour une Ford Mustang coupé. Produite depuis 1964, cette voiture américaine, représentante des modèles les plus performants de l’histoire est déjà à sa sixième génération. Depuis ses débuts, la Mustang s’est vendue en plusieurs millions d’unités. La nouvelle mouture produite de 2015 à 2020 affiche un retour aux sources

Finitions

Mustang GT

Mustang GT

  • Volant cuir avec commandes au volant réglable en hauteur et en profondeur
  • Pédalier sport en aluminium
  • Mode de conduite paramétrable : Normal, Sport Plus, Track et Neige
  • Line Lock : verrouillage du train avant (utilisation uniquement sur circuit)

Mustang Mach 1

Mustang Mach 1

  • Echappement actif Mach 1 à quadruple sortie chromée 4.5”
  • Jantes alliage 19'' 5 branches
  • Grille de calandre noire Mach 1 avec logo Pony
  • Suspensions actives MagneRide® à calibration spécifique

C’est l’un des modèles de voitures les plus emblématiques au monde. Qui ne rêve pas de posséder un jour une Ford Mustang coupé. Produite depuis 1964, cette voiture américaine, représentante des modèles les plus performants de l’histoire est déjà à sa sixième génération. Depuis ses débuts, la Mustang s’est vendue en plusieurs millions d’unités. La nouvelle mouture produite de 2015 à 2020 affiche un retour aux sources évident avec ses lignes caractéristiques. De plus, afin de répondre aux différentes exigences des normes européennes, la nouvelle Ford Mustang s’est dotée d’une panoplie d’innovations technologiques comme son tableau de bord numérique.

Bref aperçu historique de la Ford Mustang

Selon la légende, le nom de la Ford Mustang vient de celui de l’avion de chasse américain de la Deuxième Guerre P-51 Mustang. Ford a toujours démenti cette version. Plus probablement, la voiture tire sa dénomination du fougueux cheval de la race Mustang. D’ailleurs, cette dernière collerait bien avec le caractère de la voiture.

Ford a toujours présenté de nouveaux modèles de Mustang chaque décennie. Pendant ces années, les concepts ont été revus et remaniés en fonction des tendances du moment. Vers la fin des années 60, par exemple, le constructeur a fait appel au préparateur Shelby pour préparer des modèles emblématiques, actuellement les plus recherchés. Parmi ces deniers, on peut citer la Mustang Shelby GT 500 KR (1968), mais aussi la Shelby 1967, vue dans plusieurs films célèbres. Au début des années 70, les modèles de Mustang ont adopté un nouveau design, celui du toit fuyant ainsi que la calandre à quatre phares, malgré la révision de la motorisation. En effet, les Ford Mustang coupé de cette décennie ont adopté une V6. En 1974, Ford a sorti la deuxième génération de la Mustang qui adopte de toutes nouvelles lignes. De plus, et notamment à cause des crises pétrolières, le moteur embarqué par la voiture était plus économique, plus européenne. D’ailleurs, la Mustang II était basée sur la même plateforme que celle de la Ford Pinto et Capri, connue pour leur tenue de route plus sage et classique. Dans tous les cas, les années 70 sont sûrement celles qui ont la production du plus grand nombre de versions de la Mustang à deux ou quatre sièges. Elles portaient différentes appellations : Ghia, Hatchback, Mach 1, etc. En 1978 sortait la troisième génération, la Mustang III.

La nouvelle mouture adoptait une vision résolument différente, même si elle reprenait certains codes de design de la première génération. Désormais, la Mustang III est plus aérodynamique et anguleux. Seules les proportions sont restées. De plus, le logo sous forme d’un cheval au galop a été troqué contre une simple inscription Ford à l’avant. La même philosophie de design a été respectée durant toute la décennie 80, marquée par quelques modèles emblématiques comme la Mustang GT de 1986, jusqu’au début des années 90. En 1994, Ford a présenté la quatrième génération, la Mustang IV. Les nouveaux modèles ressemblent davantage à de grosses berlines « coupé » à quatre sièges, propulsées par des moteurs V6 et V8. Bien entendu, la tenue de route agressive était un peu délaissée de côté. D’autres finitions en Coupé ou cabriolet sont également sorties, comme la Mustang V8 5.0 L GT. Durant cette décennie, jusqu’en 2004, Ford a également noué un partenariat avec le préparateur Saleen, outre Shelby. C’est en 2005 que la cinquième génération de Mustang est présentée au public. Le design en général, renoue avec celui des années 60, mais avec plus de fluidité dans les lignes. Passées les périodes de vache maigre des années 80 et 90, la Ford Mustang a renoué avec les succès commerciaux. Les nouveaux modèles sont rééquipés de gros moteurs V8 de 300 ch comme leurs illustres ancêtres. Les conducteurs renouent à nouveau avec un véhicule avec une tenue de route agressive que l’on a toujours connu des premières Mustang. Shelby a aussi fait des merveilles en proposant des finitions sublimes comme celle de la Mustang GT 500 2007 de 500 chevaux. La GT 500 KR des années 60 a également été revisitée par Shelby. Le modèle de 1967 était sûrement la Mustang la plus puissante de son histoire avec ses 550 chevaux. De son côté, le préparateur Saleen a sorti la Mustang S281 Stage 1, taxée par les puristes d’avoir modifié en totalité les lignes de la voiture mythique.

La sortie de la dernière génération de Ford Mustang coupé est survenue en 2015 avec la Mustang VI. Cette mouture confirme un véritable retour aux sources, tant sur la puissance de la motorisation que sur le design. Par contre, pour répondre aux restrictions sur les normes de pollution en Europe, Ford propose de nouveaux types de moteurs, outre les traditionnels V6 et V8. C’est ainsi que les modèles de Mustang Phase 1 commercialisés sur le Vieux Continent embarquent le moteur EcoBoost de quatre cylindres, le même que celui de la Ford Focus ST. Ce moteur développe en moyenne 305 chevaux en entrée de gamme. En 2017, la Mustang VI était le coupé sportif le plus vendu au monde. En 2017 sont apparus les Mustang Phase 2 avec leurs nouvelles lignes. Les principales innovations apportées par Ford se situent surtout au niveau des équipements technologiques comme son tableau de bord numérique. Si la Mustang était toujours perçue comme une voiture qui embarque uniquement l’essentiel, la nouvelle version dispose désormais d’une connectivité internet (Apple CarPlay, Android Auto), d’un tableau de bord numérique, d’un info-divertissement, etc. Bien entendu, en équipant le véhicule de tout un panel de technologies, Ford a proposé une nouvelle version de la Mustang tout aussi agressive, mais dont la tenue de route permet aux passagers de profiter davantage de confort.

Depuis 2019, il n’existe plus que deux versions de la Mustang disponibles sur le catalogue de Ford en France : GT et Bullitt.

Quelle nouvelle Ford Mustang acheter et à quel prix ?

Depuis 1964, la Ford Mustang coupé est devenue une icône de l’automobile. Classée tantôt chez les « poney car », tantôt chez les « muscle cars », Ford reprend régulièrement des modèles qui ont fait sa renommée, comme c’est le cas pour la Mustang Shelby GT500, malheureusement non commercialisée en France à cause de sa grosse motorisation V8 de plus de 700 chevaux. Malgré tout, les modèles disponibles sur le marché ne sont pas moins impressionnants par leur performance. Depuis 2019, Ford commercialise uniquement deux modèles en France, comme énoncé précédemment. Il s’agit du Mustang GT V8 5.0 L à quatre sièges, une reprise du célèbre modèle, et la puissante Mustang Bullitt. Par ailleurs, Ford se focalise actuellement sur la prochaine sortie de la Mustang VII, probablement en 2022. Selon les premières informations, la septième génération de la célèbre voiture sera disponible en motorisation hybride, sans renoncer, toutefois, à son V8 emblématique. Ford ferait aussi renaître la célèbre Mustang Mach-1 dans quelques années.

La Ford Mustang GT 5.0 L, millésime 2019, ne compte pas renoncer à son histoire liée à la V8. C’est surtout une manière de satisfaire les puristes. La puissance générée par ce moteur est gérée par une boîte automatique à… 10 rapports, ou par une manuelle à 6 rapports. Néanmoins, une motorisation plus « écologique » a été proposée par Ford jusqu’en 2018. Il s’agit du moteur à quatre cylindres Ecoboost, abandonné à cause du malus qui revient au même prix que celui du V8. Par ailleurs, l’apparence de la nouvelle Mustang respecte scrupuleusement ses lignes athlétiques, auxquelles la voiture était toujours reconnue. On peut citer, entre autres, ses ailes élargies ainsi que son capot profilé, sans oublier son nez de requin agressif. Au niveau de la calandre, celle-ci est estampillée GT et entourée de phares LED intelligents. La voiture elle-même est montée sur des roues de 19 pouces.

Au volant de la Mustang 5.0 L GT, le confort est mis en avant, outre une instrumentation complète dominée par le tableau de bord numérique. C’est surtout grâce à la qualité de ses suspensions parfaitement réglées. De plus, une sellerie complète en cuir en rajoute davantage. À l’intérieur de la GT, on se sent très vite l’âme sportive de la voiture. Même de série, l’équipement de la Mustang est impressionnant. À l’intérieur, on retrouve un volant réglable en cuir et chauffant, le pédalier sport, l’éclairage d’ambiance, la climatisation automatique et les sièges réglables. Pour relever son caractère sportif, les plaques de seuil sont rétroéclairées. Les inserts en alu parsèment la planche de bord. Par ailleurs, il faut avouer que Ford a réalisé un bond en avant en optant pour un équipement technologique. C’est le cas, par exemple, du tableau de bord Full Digital de 12 pouces, des vitres électriques à impulsion, et de la caméra de recul. Ford n’a pas lésiné sur les moyens pour équiper la Mustang GT d’assistants intelligents à la conduite comme l’aide au parking, au maintien de voie et du système de prévention des collisions. La voiture est aussi dotée d’un système de freinage ABS avec répartiteur de type RBD.

Côté prix, il est possible d’acquérir la Ford Mustang GT 5.0 L à partir de 48.800 euros en version de base. Par contre, si d’autres options sont rajoutées, le tarif peut augmenter ostensiblement jusqu’à représenter 6 chiffres. En guise d’exemple, la Shelby GT 500 peut grimper au-delà de 100.000 euros.

Le deuxième modèle de Mustang commercialisé par Ford en France est la Bullitt. Il s’agit de la renaissance d’une légende de 1968, célèbre pour avoir figuré dans le film éponyme. Ce n’est d’ailleurs pas la seule fois où la Bullitt est apparue dans des grandes réalisations. Ford a ressorti ce modèle pour, justement, marquer son 50e anniversaire. Toujours, dotée de la V8 5.0 L, la Bullitt est un véritable monstre de puissance atteignant 470 chevaux.

La nouvelle Ford Mustang coupé Bullitt quatre sièges est enrobée à la base de la même couleur que celle qui a fait sa légende, à savoir le fameux Dark Highland Green. Mais depuis les années 60, cette mouture 2019-2020 est nettement plus équipée, tout en étant marquée par quelques retouches. À l’extérieur, la calandre n’est plus estampillée du logo à cheval. De plus, cette dernière est désormais cerclée de chrome afin de bien mettre en exergue le caractère agressif de la Bullitt, mais aussi pour faire un clin d’œil au design d’origine de 1968. C’est aussi le cas de son toit de type Fastback, déjà adopté par son illustre aîné. Néanmoins, elle est aussi disponible en d’autres coloris, dont le Noir Shadow Black. La voiture est montée sur des jantes de 19 pouces, tandis qu’à l’intérieur, les passagers s’installeront sur des sièges en cuir Recaro.

Sur la route, la Mustang Bullitt brille par son comportement. Confortable et facile à conduire malgré sa puissance, il s’agit d’une véritable sportive moderne offrant une tenue de route agréable. Le niveau de conduite s’apparente davantage aux sportives européennes que celles américaines, réputées difficiles à appréhender pour les conducteurs non-avertis. Son amortisseur est capable d’épouser parfaitement les imperfections de la route, surtout grâce à son système adaptatif utilisant la technologie Magne Ride. Son moteur V8 est, par ailleurs, couplé avec une boîte de vitesse automatique à 6 rapports. La Mustang Bullitt neuve est vendue à partir de 55.800 euros pour sa finition de base. En ajoutant les options, là encore, son prix peut s’envoler jusqu’à 100.000 euros.

Quelle Ford Mustang cabriolet d'occasion ou Bullit choisir ?

La Ford Mustang coupé a toujours existé en versions convertibles ou cabriolet. Les nouveaux modèles apparus en 2019 et 2020 ne dérogent pas à la règle. La GT 5.0 L, aussi bien que la Bullitt existent en versions décapotables. Le choix appartient ainsi pleinement à chaque acquéreur, d’autant plus que les caractéristiques restent les mêmes que pour les versions « Coupé ».

Toujours est-il qu’une Mustang Cabriolet va procurer davantage de plaisir à la conduite que le Coupé, et ce, pour diverses raisons. En effet, conduire à ciel ouvert, les cheveux au vent permet, tout d’abord, de profiter de la belle vocalise du moteur V8. De plus, l’échappement actif présent sur la Mustang, pouvant être activé via l’instrumentation de 12 pouces du tableau de bord, permet la possibilité d’ajuster la sonorité. Quatre paramètres sont ainsi disponibles. Il s’agit du mode silencieux, le normal, sport et circuit. Oui, il est possible de conduire la Mustang cabriolet dans le silence total grâce à cette technologie. Le confort à la conduite est, par ailleurs, rehaussé par le système d’amortisseur piloté de la Mustang. Portant le nom de Magne Ride, la voiture adopte une tenue de route exceptionnelle.

Mais n’est pas un cabriolet sans un design attractif. Là encore, Ford n’a pas fait dans la dentelle avec sa nouvelle Mustang. En plus de l’allure athlétique du millésime 2020 du véhicule mythique, ses parties avant et arrière ont été redessinées avec de larges épaulements sur les ailes inférieures. L’heureux acquéreur a aussi le choix entre plusieurs coloris, trois pour être plus précis, mais aussi 12 options de jantes. L’intérieur de la Mustang cabriolet n’est pas en reste. Le tableau de bord est, par exemple, dominé par une dalle numérique de 12 pouces destinée à la commande des différentes instrumentations.

Comment conduire une Ford Mustang V8 GT 2020 ?

Que ce soit pour la Ford Mustang coupé GT que la Bullitt, la puissance du moteur est une des caractéristiques fondamentales de la Mustang. Mais conduire un véhicule doté d’un V8 de 449 chevaux (GT 500) ou de 460 chevaux (Bullitt) peut déconcerter plus d’un. Une voiture aussi puissante n’est pas aussi facile à manœuvrer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle une des dernières versions spéciales de la Mustang, la GT Shelby 500 millésime 2020 (770 chevaux) est accompagnée d’une offre de formation de conduite. Par contre, cette Shelby n’est pas commercialisée en France.

Certes, la Ford Mustang V8 5.0 GT est moins puissante que sa sœur Bullitt qui est capable d’avaler le zéro à 100 km/h en moins de 4 secondes. Toutefois, la GT peut quand même réaliser le même parcours en moins de 5 secondes. C’est dire de la puissance de son moteur. À défaut de programme de formation à la conduite du représentant de Ford en France, on est tenté de dire que malgré tout, cette voiture se conduit presque toute seule. C’est surtout grâce aux équipements technologiques qu’elle embarque. Le premier concerne la possibilité de choisir entre différents modes de conduite à travers la fonction MyMode. Grâce à cette dernière, le comportement de la Mustang peut être paramétré selon les convenances du conducteur. La réactivité de l’accélération, l’étalonnage, l’effort au volant, l’adaptation à la route, etc. peuvent être ajustés facilement via l’instrumentation numérique du tableau de bord. De toute manière, il est tout aussi possible de choisir le système de transmission embarquée sur la Mustang GT, soit celle couplée avec une boîte manuelle à 6 rapports ou la très sophistiquée automatique à 10 rapports. Il est important de préciser que celle-ci attribue une meilleure accélération à la Mustang V8 GT, tout en pouvant optimiser les réglages issus du mode de conduite personnalisé. De plus, le conducteur peut toujours maîtriser les changements de rapports à travers les palettes de changement au niveau du volant, même avec la boîte automatique. À tous ces dispositifs s’ajoute un certain nombre d’assistants intelligents à la conduite. La direction assistée EPAS s’adapte, par exemple, aux conditions de conduite. En effet, le volant devient automatiquement plus souple en ville, et devient plus ferme lorsque la vitesse augmente. De plus, l’EPAS s’active d’une manière tout à fait automatique, notamment lorsque les conditions ont besoin de lui. Cela permet surtout d’économiser du carburant. La Ford Mustang GT dispose aussi d’autres systèmes intelligents qui facilitent sa conduite. Le régulateur de vitesse adaptatif et automatique s’enclenche lorsque la Mustang dépasse la distance de sécurité par rapport à la voiture qui la précède. La « pony car » embarque aussi l’assistant au maintien dans la voie, de même qu’un autre assistant aux démarrages en côte. Pour ce dernier, la puissance de freinage de la Mustang est maintenue automatiquement pendant 2,5 secondes. Ce qui permet au conducteur d’adapter plus facilement le contrôle de ses pédales.

Comment décapoter une voiture Ford Mustang Ecoboost ?

Certains modèles plus anciens de Mustang sont dotés du même mécanisme de dévoilement du toit que d’autres marques de voiture. Mais depuis 2018, décapoter une Ford Mustang nécessite quelques gestes supplémentaires, nécessaires surtout pour davantage de sécurité.

Tout d’abord, l’ouverture du toit de la nouvelle Mustang n’est possible que lorsque la voiture n’avance qu’à moins de 5 km/h, ou même à l’arrêt total. Le toit ne peut être actionné qu’après le retentissement d’une alarme qui prévient que la vitesse nécessaire est atteinte. Un avertissement s’affiche aussi sur le tableau de bord. Autre remarque importante, ne paniquez pas quand la qualité du système audio se met en sourdine lorsque le toit est activé. En effet, c’est une fonctionnalité spécifique du système qui arrive à optimiser la qualité du son par rapport au positionnement du toit.

Pour décapoter la Ford Mustang coupé, il ne suffit que de quelques gestes, simples, mais indispensables. Après avoir immobilisé le véhicule tout en laissant le moteur tourner (pour préserver la batterie), il faut tout d’abord vérifier que le compartiment de rangement à l’arrière est vide. D’éventuels débris peuvent empêcher le toit de s’incorporer parfaitement dans son espace de rangement. Il faut aussi éviter de ranger des objets sur les sièges arrière. En effet, ils peuvent mener à la détérioration de la lunette arrière. Ensuite, vous devez actionner la poignée de déverrouillage du toit. Celui-ci se trouve au-dessus du rétroviseur intérieur. Pour ouvrir le toit, il faut le tirer vers le bas avant de le faire pivoter dans le sens des aiguilles d’une montre. Une fois ce mouvement terminé, la capote est dégagée. Vous pouvez ensuite appuyer sur le bouton de commande d’ouverture du toit, placé juste à côté de la poignée de déverrouillage. Notez que les vitres s’abaissent automatiquement lorsque ce bouton est actionné. À la fin du processus, n’oubliez pas d’installer les couvre-bagages qui seront rangés dans le coffre une fois le toit refermé.

Justement, la fermeture du toit est au moins tout aussi simple que son ouverture. Mais avant cela, il ne faut pas oublier de ranger les couvre-bagages et de les mettre dans le coffre. Deusio, l’immobilisation du véhicule ou, tout au plus, ne pas dépasser les 5 km/h. Le reste de la procédure consiste à réaliser toute l’opération d’ouverture, mais à l’envers. Ce qui veut dire que vous devez commencer par appuyer sur le bouton d’ouverture/fermeture avant de faire pivoter la poignée de déverrouillage, cette fois-ci convertie en poignée de fermeture. Glissez-la dans le sens des aiguilles d’une montre pour ensuite la rabattre vers le haut pour s’assurer que le toit soit bien fermé. Il faut noter que dans certains cas, une trop forte chaleur, ou au contraire une trop basse température vont faire rétrécir le toit. Pour bien la verrouiller, il suffit de tirer un peu plus fort sur la poignée de verrouillage.

Quelle est la Ford Mustang la plus puissante ?

La Ford Mustang coupé fait partie soit des pony cars, soit des muscle cars. Pour cette dernière catégorie, il s’agit, généralement, de modèles surpuissants sans délaisser la traditionnelle V8. Ceux préparés par Shelby ou Saleen figurent parmi les plus agressifs. Toutefois, il serait bien difficile d’établir une liste bien précise des Mustang les plus puissantes, tout simplement qu’il existe une multitude de versions spéciales réalisées par des passionnées ou par des préparateurs. Parmi les monstres de puissance, on peut citer, par exemple, la Ford Mustang Galpin Fisker Rocket de 725 chevaux, la Mustang Saleen S302 Black Label de 730 chevaux, la Mustang Steeda S-Series (650 ch), la Shelby Super Snake (750 ch). Mais il y a surtout la série spéciale ultrapuissante qui dépasse les 1000 chevaux. Il s’agit de la Mustang Shelby 1000, un supercar homologué qui fait surtout office de produit de publicité au profit du préparateur américain Shelby. Avec ces modèles spéciaux, ne vous attendez pas à la même tenue de route qu’une citadine.

Mais parmi les versions commerciales de la Mustang, c’est la Ford Mustang Shelby GT500 qui remporte la mise. Le constructeur américain la classe comme étant le modèle de série la plus puissante depuis l’apparition du modèle en 1964. Non commercialisée en France, la Shelby GT500 propose 771 chevaux de puissance. Bien entendu, une telle bête est assez coriace à manier, et sa tenue de route peut déconcerter plus d’un. Heureusement que la Mustang Shelby dispose des mêmes assistants de conduite que ses congénères. Il est aussi possible de choisir le mode de conduite « Normal » pour que la voiture se comporte d’une manière plus calme. Un mode « silence » peut aussi être actionné pour diminuer le son rauque et endiablé de son échappement. Mais il est certain que peu le feront.

La Mustang de série la plus puissante est aussi dotée d’une boîte de vitesse automatique à 10 rapports. Si cette caractéristique peut tiquer les puristes, le véhicule conserve, toutefois, une allure que l’on connaît de toutes les Mustang, c’est-à-dire un caractère expressif et dynamique à la fois. Côté prix, la Mustang Shelby GT500 n’est pas donnée à tout le monde. Sa version de base dépasse déjà les 70.000 dollars. Et lorsque l’on choisit toutes les options, celui-ci peut monter facilement au-delà des 100.000 euros. Mais curieusement, certains spécialistes pensent qu’à ce prix, la Mustang Shelby reste peu onéreuse. Car à puissance équivalente, elle reste quand même plus abordable qu’un Lamborghini Aventador SVJ qui coûte au moins quatre fois plus, tout en proposant les mêmes performances.

Nos concessions

?Voir tout?

Nos actualités

?Voir tout?

Notre stock

?Voir tout

 

Les avantages BYmyCAR