Accueil > Electrique et hybride > Voiture électrique > Électrique ou hybride
22 mars 2022
3402 avis

Électrique ou hybride

Dans la catégorie des voitures propres, la dualité entre électrique et hybride (mHEV ou PHEV) est toujours d’actualité. Les voitures électriques se retrouvent très prisées pour leur usage écologique et économique ainsi que leurs entretiens moins fréquents. Les véhicules hybrides profitent des puissances cumulées du moteur thermique et de l’électromoteur. En tout cas, l’achat de ces automobiles bénéficie de prime avec des aides financières de la part du gouvernement.

 

Les principales différences entre les voitures électriques et hybrides rechargeables

Les modèles électriques roulent sous la propulsion d’une motorisation 100 % électrique alimentée en permanence par une batterie lithium-ion. La puissance du courant continu provenant de la batterie anime le moteur électrique qui, à son tour, anime les roues motrices. Les voitures électriques fonctionnent, donc, sans émettre des CO2 dans l’atmosphère. Aujourd’hui, les batteries des nouveaux véhicules électriques disposent des grandes capacités (80 kWh) leur offrant plus de 400 km d’autonomie. La solution de recharge s’améliore également avec l’arrivée des bornes rapides qui peuvent délivrer une puissance de 100 kW. De plus, le freinage régénératif permet une récupération partielle de l’énergie de la batterie quand le conducteur appuie sur la pédale de frein.

Bientôt, les voitures électriques vont pouvoir se recharger en roulant grâce au système de recharge par induction. Les constructeurs et les opérateurs s’appliquent en ce moment à l’installation de bobine électrique géante sous certaines routes. Ils placent également une bobine électrique sous le véhicule. Dès que la voiture effectue ses premiers tours de roues, les bobines se rapprochent et créent de l’électricité qui recharge la batterie. Le système est également opérationnel sur une place de parking.

Les modèles hybrides, déclinés en hybride rechargeable et en hybride classique, se déplacent sous l’animation d’un moteur thermique et d’un électromoteur. Généralement, une batterie de 48 V alimente ce dernier. Le moteur thermique peut être un bloc essence ou un bloc diesel. Les technologies d’hybridation tirent les meilleurs atouts de ces deux motorisations pour offrir une conduite dynamique et adaptée aux longs trajets. En mode électrique, les hybrides rechargeables peuvent parcourir des distances moyennes de 60 km. L’usage ponctuel de leur potentiel électrique les rend plus respectueux de l’environnement.

 

Voiture électrique : atouts et limites

Le moteur électrique s’opère silencieusement et procure une conduite agréable. Son fonctionnement libère moins de particules fines dans l’atmosphère et zéro quantité de gaz polluant. Ce type de voiture propre améliore, de ce fait, la qualité de l’air dans les grandes villes. Côté financier, le coût de ses assurances auto est inférieur de 50 % à celles de voitures thermiques et hybrides. Contrairement à ces dernières, les véhicules électriques requièrent peu d’entretien. Avec ces véhicules, fini les pertes de temps pour la vidange et le changement de filtre à huile. L’achat de voiture électrique fait bénéficier, entre autres, aux futurs propriétaires d’une prime à la conversion et d’un bonus écologique.

Son plus grand hic est la batterie en lithium qui s’avère être très difficile à recycler. Son temps de rechargement à domicile reste encore lent (8h à 10h). Le prix élevé à l’achat constitue aussi ses points sensibles en comparaison à ses homologues hybrides ou thermiques. En cas de panne, le coût de rechange de pièces très spécifiques et des réparations reste parfois élevé.

 

Voiture hybride rechargeable : avantages et inconvénients

Sa conduite s’adapte à tous les types de circuits que ce soit les routes en ville ou en campagne. La technologie full hybride réduit d’environ 23 % la consommation de carburant par rapport aux véhicules classiques. Le temps de recharge de sa batterie est plus rapide que celui d’un véhicule entièrement électrique. Les déplacements en voiture hybride deviennent alors moins polluants qu’avec une automobile thermique. En outre, l’achat de certains modèles hybrides est éligible aux aides du gouvernement.

La voiture hybride affiche un prix plus élevé entre 5.000 à 10.000 euros par rapport à celui d’un modèle hybride classique ou thermique. Ce type de voiture consomme également plus d’essence en conduite 100 % thermique en raison de son poids plus lourd. La batterie rechargeable, mais aux capacités minimes implique une recharge fréquente. La taille de sa batterie constitue aussi le point sensible d’un véhicule hybride. Cela baisse les capacités de son réservoir à carburant.

Électrique ou hybride : les aides à l’achat

Quel que soit votre choix entre électrique ou hybride, vous bénéficiez à l’achat des aides gouvernementales :

  • Le bonus écologique : Cette aide financière reste effective en cas de location ou d’achat d’un véhicule hybride rechargeable ou électrique neuf ou occasion. Pour une voiture électrique, elle peut aller jusqu’à 6.000 euros et jusqu’à 1.000 euros pour un véhicule hybride rechargeable. Il est possible de cumuler le bonus écologique avec la prime à la conversion.
  • La prime à la conversion, anciennement appelée « prime à la casse » : Il s’agit d’une subvention accordée aux automobilistes qui veulent remplacer leur véhicule thermique avec un modèle moins polluant.
  • Le montant des aides dépend des revenus ; l’âge de l’ancien et du nouveau véhicule, le type de modèle.
  • Une aide à l’achat d’une voiture électrique ou hybride peut atteindre jusqu’à 5.000 euros.

Parmi les différents avantages financiers de l’achat de voiture propre, il y a l’exonération de la taxe sur la carte grise. Les véhicules électriques, à hydrogène, hybrides légers et hybrides rechargeables ont en bénéficier depuis janvier 2020.

Chez les professionnels qui utilisent des voitures propres, l’exonération de taxe peut aller jusqu’à 100 %. En effet, les véhicules de sociétés (électriques et PHEV), qui émettent moins de 60 g CO2/km, sont éligibles à cette exonération. Pour l’achat de véhicule propre, les entreprises, imposées sur le revenu ou sur les sociétés, reçoivent un amortissement de 40 %. L’amortissement est de l’ordre de 60 % pour l’achat des véhicules poids lourds pesant plus de 16 tonnes.

 

Découvrez également :

 

Autonomie des véhicules

Voiture autonome

Meilleure autonomie

Nouvelle voiture hybride

Contrôle du véhicule

Hybrides d’occasion

Premier niveau

Technologie électrique

Voitures électriques testées

Tesla électrique

Tesla model x grande autonomie

Eviter pannes de batterie

Niveaux d’autonomie

Niveau de conduite