Accueil > Electrique et hybride > Voiture hybride > Moteur thermique
31 mars 2022
3402 avis

Moteur thermique

Essence ou Diesel, on désigne souvent le moteur thermique de cette manière. Si le principe de leur fonctionnement est le même, il existe de grandes différences entre les deux. Comment fonctionne le moteur thermique ? Quel choix entre un bloc Essence et un autre Diesel ? Faut-il choisir la motorisation hybride, ou basculer vers la voiture électrique. Autant que questions auxquelles nous allons apporter des réponses dans cet article.

 

Le moteur thermique : définition et fonctionnement

La création du moteur thermique remonte au 19e siècle, avant même celle de la première auto. C’était la révolution industrielle, et l’arrivée de cette technologie efface progressivement les moteurs à vapeur. Le moteur thermique peut être de deux ou à quatre temps, selon le nombre de cycles combustion/échappement. Chaque cylindre est doté de soupapes qui peuvent être deux, quatre, ou même douze sur les voitures supersportives.

Par définition, un moteur thermique est alimenté par un carburant d’origine fossile dérivé du pétrole, en général. Il faut, effectivement, préciser que certains moteurs thermiques fonctionnent grâce à des carburants biologiques ou au gaz naturel. Néanmoins, les moteurs à Essence et Diesel sont les plus courants. Le terme « thermique » utilisé sur ce type de moteur fait également la distinction avec le moteur électrique.

Le principe du fonctionnement du moteur thermique n’a pas changé depuis plus d’un siècle. Le carburant est introduit dans une chambre à combustion (le cylindre) avant d’être brûlé à haute température. Cette étape pousse les pistons vers le bas, lequel mouvement mécanique fait tourner les roues, d’une manière indirecte, bien entendu. La bielle, le  vilebrequin et le volant moteur contribuent, entre autres, à transmettre l’énergie produite de l’explosion aux roues. Le produit de la combustion est ensuite dégagé de la chambre par échappement.

Quelles différences entre un moteur à essence et le moteur diesel ?

Le cycle combustion/échappement après brûlage à haute pression du carburant est propre à tous les blocs thermiques. Toutefois, le fonctionnement d’un moteur Essence diffère totalement du diesel. Quatre étapes sont nécessaires pour un moteur Essence à quatre temps. Il s’agit de :

–          L’admission air+carburant dans la chambre de combustion ;

–          La compression pour laquelle le piston va comprimer le mélange ;

–          Combustion/détente, la première étant initiée par la bougie. Suite à l’énergie produite, le piston va descendre à sa position la plus basse ;

–          Echappement, un processus pour lequel la fumée produite par la combustion est dégagée de la chambre.

Pour un moteur Diesel, il n’y a pas de mélange air/carburant introduit dans le cylindre. En effet, le gazole brûle uniquement par la chaleur produite par la compression de l’air. Pour pouvoir démarrer à froid, le moteur doit ainsi être équipé de bougies de préchauffage. Le moteur Diesel est toujours en injection (TDI, DCI, par exemple). Il est également plus lourd par rapport au bloc Essence, du fait qu’il doit être capable de supporter davantage de contraintes.

Faut-il choisir un moteur Essence ou Diesel ? La réponse à cette question dépend, en fait, de l’utilisation prévue du véhicule. Tout d’abord, il faut savoir que le Diesel pollue beaucoup plus que l’Essence. Il est donc plus conseillé d’utiliser ce dernier dans les zones à faibles émissions (ZFE) où ces dernières sont fortement réglementées. Néanmoins, le Diesel consomme moins de carburant au kilomètre. Si l’on parcourt plus de 20.000 km par an, il est plus judicieux d’opter pour ce type de bloc. C’est également le cas si l’on roule plus fréquemment sur les voies rapides. Un modèle à essence est beaucoup plus adapté aux parcours en ville et les trajets domicile-travail.

Le moteur hybride est-il thermique ou électrique ?

Les blocs Essence et Diesel classiques sont considérés comme étant les principaux types de moteurs thermiques. Toutefois, l’arrivée de la motorisation hybride sur les nouveaux modèles change un peu la donne. Pourquoi ? Tout simplement, car cette dernière combine le thermique et l’électrique dans un seul bloc.

Dans un moteur hybride, le bloc principal reste toujours le thermique. Ce dernier est accompagné d’un ou plusieurs moteurs électriques (ou une simple batterie). L’objectif est surtout d’augmenter les performances de la motorisation, mais également de diminuer la consommation ou l’émission de CO2.

Un constructeur automobile comme Opel opte souvent pour l’hybridation simple (également appelée Full Hybrid ou HEV). Cette technologie requiert souvent la présence de deux blocs thermique/électrique. Ils fonctionnent soit en tandem, soit en alternance en fonction des besoins.

Par ailleurs, il y a également ce qu’on appelle le moteur micro-hybride, ou MHEV. Ici, il n’y a pas de possibilité de conduite en tout électrique. Une batterie additionnelle est installée et chargée par un alterno-démarreur. Son énergie est surtout utilisée pour faire fonctionner l’électronique de bord. Elle peut aussi être sollicitée pour assister le moteur thermique en phase de démarrage, entre autres.

Enfin, il y a le moteur hybride rechargeable (PHEV). La batterie a une plus grande capacité, ce qui permet de parcourir une plus grande distance en mode tout électrique. Comme son nom l’indique, la batterie est rechargée de la même manière que pour la voiture électrique. Cela peut être à travers une borne de recharge ou une simple prise domestique

Thermique, hybride et électrique : quel type de moteur choisir ?

Quoi qu’il en soit, les voitures thermiques restent les modèles les plus courants sur le marché automobile. Le choix du bloc dépend, en fait, de l’utilisation que l’on fait de sa voiture. L’Essence est plus adaptée aux personnes qui circulent davantage en ville. Pour sa part, le Diesel, plus économique, est conseillé aux gros rouleurs.

Le choix porté sur l’hybride repose également sur le même principe de besoin d’utilisation. En principe, un véhicule disposant de ce type de moteur consomme moins de carburant. Toutefois, le poids peut être un handicap. Pour un gros SUV hybride rechargeable, par exemple, la consommation au kilomètre pourrait être pareille que celle d’un Diesel. Enfin, pour ceux qui veulent rouler sans polluer, il est plus conseillé d’opter pour la voiture électrique. Il existe actuellement une gamme très large de modèles.

Quel que soit le modèle de voiture que vous recherchez, approchez directement un de nos points de vente BYmyCAR.

 

 

Découvrez également :

Voitures hybrides

Gamme de véhicules

Véhicules hybrides rechargeable

Véhicule propre

Modèle hybride

Niro hybride

Véhicule thermique classique

Définition voiture hybride

Type de voiture

Acquisition de véhicules

Nouvelles voitures électriques, Voiture moins chère, Voiture occasion électrique, Voitures électriques neuves pas chères

Voiture propre, Voiture thermique, Voitures essence, Véhicule électrique

Suv hybrides

Acheter voiture d’occasion, prix de voitures d’occasion

Break hybride

Voitures neuves