Accueil > Achat, location et vente > 5 conseils pour acheter une voiture d’occasion en toute sérénité
9 octobre 2017
3816 avis

5 conseils pour acheter une voiture d’occasion en toute sérénité

Que vous achetiez une voiture d’occasion électrique, essence ou diesel, chez un concessionnaire ou bien avec un service d’achat en ligne, retrouvez nos conseils pour acheter une voiture d’occasion.

 

Notre guide pour l’achat d’une voiture d’occasion

Par rapport à l’achat d’une voiture neuve ou en leasing (LOA ou LLD), acheter ou choisir une voiture d’occasion peut parfois être un véritable parcours du combattant. Pour éviter de tomber dans un piège, découvrez notre article guide pour acheter une voiture d’occasion en toute sérénité.

1. Achat chez un particulier ou en concession ? Jouez la sécurité !

Acheter chez un particulier ou chez un spécialiste : c’est la première question que vous devez vous poser. En effet, le choix du vendeur est primordial, voire tout aussi important que le choix de votre modèle d’occasion. Même si faire affaire avec un particulier peut permettre de profiter d’un prix plus attractif, vous n’êtes pas à l’abri d’un éventuel problème et il y a des chances que vous ayez des frais plus élevés de remise en état. En achetant votre voiture d’occasion en concession, vous disposez notamment d’une garantie mécanique valable 3 mois en cas d’imprévu (casse moteur ou vice caché). Votre interlocuteur, en tant que professionnel du secteur automobile, a la responsabilité de vous présenter fidèlement les caractéristiques du véhicule qu’il vous vend. Sachez aussi que le concessionnaire peut vous proposer la reprise de votre voiture actuelle lorsque vous achetez votre voiture d’occasion dans son point de vente, ce qui signifie des économies d’en moyenne 2 000 € à 3 000 € : un avantage non négligeable. Vous préférez malgré tout passer par un particulier ? Dans ce cas, n’oubliez pas une chose primordiale : il faut se méfier des offres qui paraissent trop belles pour être vraies pour acheter une voiture moins cher sur le marché d’occasion sans se faire escroquer !

Que vous cherchiez une berline, une citadine ou un SUV d’occasion, choisir un bon vendeur est aussi important que de choisir sa future voiture d’occasion, donc faites-y attention.

2. Estimation juste de la valeur du modèle d’occasion

Lors de votre achat, il est primordial de se renseigner sur les tarifs du marché pour le modèle de la voiture d’occasion qui vous plaît. Car même si choisir un modèle d’occasion sur des sélections d’annonces de sites d’achat automobile vous permet généralement d’acheter pas cher, il est possible que d’autres solutions soient plus avantageuses pour vous. Vérifiez le prix et pensez à le comparer au leasing et à l’achat d’un véhicule neuf. Imaginez que c’est vous qui vendez la voiture et demandez-vous à quel prix vous la présenteriez ? Avec un prix trop élevé, ce n’est pas une bonne affaire, tandis qu’un prix trop faible cache souvent une mauvaise surprise. Pour déterminer la valeur du modèle qui vous intéresse, il vous suffit de consulter sa Cote Argus. Cette dernière est estimée en fonction de multiples éléments, tels que le carburant, la mise en circulation ou encore les options du véhicule. Consulter des articles spécialisés et des annonces variées est aussi un bon moyen de déterminer la valeur d’une voiture sur le marché de l’occasion actuel.

3. Jouez à l’inspecteur lors de l’achat auto

Quand on veut acheter une voiture moins chère, prendre un véhicule d’occasion sans contrôle risque de s’avérer être une grave erreur. Lors du rendez-vous en concession ou avec le vendeur particulier, vérifiez l‘état du véhicule, car, contrairement aux voitures neuves, les modèles d’occasion peuvent présenter des défauts causés par les années d’utilisation, selon le type de trajets réalisés.

Pour cela, contrôlez l’état intérieur de la voiture d’occasion (propreté, fonctionnement des commandes et appareils électroniques, sellerie, planche de bord, coffre et roue de secours), l’aspect extérieur (conformité des plaques d’immatriculation, qualité de la carrosserie, usure des pneus, état des jantes, plaquettes et fonctionnement des ouvrants et des feux) ainsi que la mécanique (niveau des liquides, fluidité du passage de rapports et aspect général du moteur et des joints).

C’est d’autant plus important lorsque l’achat de la voiture se fait via des annonces de vente de voitures en ligne. Au moment d’acheter un véhicule d’occasion, il faut absolument réaliser un essai de conduite. Pour que celui-ci soit optimal, il faut contrôler la voiture à l’arrêt (qualité de la direction, embrayage, frein à main et échappement) mais également sur différents types de routes, sinueuses et rapides par exemple, pour appréhender l’état du passage des vitesses, de l’embrayage ou encore du freinage. Pensez aussi à vérifier l’année de mise en circulation du véhicule.

4. Vos papiers s’il vous plaît !

Acheter d’occasion, c’est acheter moins cher, mais c’est parfois aussi acheter plus risqué. L’achat d’une voiture d’occasion sans contrôle des documents est aussi un piège à éviter. Avant ou après avoir roulé avec la voiture, demandez au vendeur de vous laisser vérifier les documents, cela pourrait vous éviter plein de petits problèmes dans le futur. N’attendez pas le moment où il va vous remettre les clés, faites-le dès que possible. Carte grise, contrôle technique, carnet d’entretien, factures des réparations, certificat de cession, certificat de non-gage de moins de 2 semaines sont autant de papiers qu’il vous faut demander et comparer avec le véhicule que vous avez en face de vous. Si vous constatez la moindre différence entre les informations des documents et la réalité, préférez ne pas donner suite.

5. N’hésitez pas à négocier

Tout semble bon ? Dans ce cas, avant d’acheter ce véhicule d’occasion, n’hésitez pas à négocier un meilleur prix auprès du vendeur. Cela peut ne pas réussir, mais même si cela vous permet simplement de gagner 100 ou 200 €, c’est toujours intéressant ! Si la négociation porte ses fruits, vous pourrez profiter de votre nouvelle voiture pour moins cher que prévu !

Faire appel aux services d’un courtier est aussi une bonne idée, surtout si c’est votre première voiture. Ce spécialiste automobile peut vous donner des conseils précieux qui vous serviront pour la prochaine fois.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est aussi possible de tenter une courtier automobilenégociation chez un concessionnaire. Certes, vous aurez peut-être moins d’arguments à faire valoir qu’auprès d’un particulier (état général du véhicule, cote Argus et défauts remarqués), mais de temps en temps, cela fonctionne.