Accueil > Reprise Automobile > La reprise d’une voiture qui ne roule plus est-elle possible ?
28 juillet 2021
3361 avis

La reprise d’une voiture qui ne roule plus est-elle possible ?

Vous détenez un véhicule en mauvais état qui ne roule plus ? Vous souhaitez le vendre mais après vous être renseigné, vous apprenez que ce genre de pratique est bien souvent interdite. Vers qui devez-vous donc vous tourner pour la reprise d’une voiture qui ne roule plus ? BYmyCAR vous propose de tout savoir de la reprise auto !

 

Faire reprendre sa voiture qui ne roule plus par un professionnel auto

La reprise d’une voiture consiste à vendre son véhicule à un concessionnaire automobile dans le but d’en acheter un neuf ou d’occasion. Si nous avons plutôt l’habitude de faire reprendre son véhicule lorsqu’il est en bon état, il arrive aussi que certains professionnels acceptent la reprise de véhicules qui ne roulent plus. Bien souvent, il s’agit de la reprise d’une voiture de plus de 10 ans.

Si vous souhaitez vous séparer de votre ancien véhicule, il vous sera nécessaire de savoir quelles sont les conditions de reprise d’une voiture mais aussi quels sont les papiers demandés pour la reprise d’une voiture.

 

Qui rachète des voitures en panne ?

Pour vendre une voiture en panne qui ne roule plus, vous devez obligatoirement passer par un professionnel de l’automobile. Celui-ci va évaluer l’état de votre véhicule et sera en mesure d’effectuer les réparations nécessaires pour le mettre en vente.

 

Comment se débarrasser d’une voiture qui ne roule plus ?

Depuis 2009, les propriétaires de véhicules qui ne roulent plus n’ont plus le droit de les vendre, même pour pièces détachées. Il n’est pas possible de mettre une annonce en ligne pour céder votre voiture à un particulier, d’autant plus qu’il sera refusé au contrôle technique obligatoire auquel toute vente de voiture de plus de quatre ans est soumise.

Le nouveau propriétaire du véhicule ne pourrait donc pas obtenir de certificat d’immatriculation et ne serait pas en droit d’utiliser cette voiture. De plus, l’acheteur pourrait se retourner contre vous pour vice caché ou bien de conduire le véhicule sans nouvelle carte grise. Vous seriez donc responsable en cas de problème.

Vendre une voiture non roulante à un professionnel auto

Si vous souhaitez vous débarrasser de votre voiture qui ne roule plus, vous devez vous adresser à un professionnel de la reprise automobile. En effet, seuls les concessionnaires et garages possèdent l’agrément indispensable à une telle transaction. Ils n’exigeront pas de contrôle technique.

Néanmoins, la reprise de voiture qui ne roule plus peut également être effectuée par un centre spécialisé VHU pour Véhicules Hors d’Usage destinés à la destruction. Ce service est intéressant lorsque vous souhaitez simplement vous débarrasser de votre voiture non-roulante, sans contrepartie financière. En effet, ce service est gratuit et ne vous rapportera rien financièrement.

Enfin, sachez que la reprise de voiture qui ne roule plus dans le but d’en acquérir une nouvelle ouvre le droit à la prime à la conversion de l’État. Cependant, le véhicule concerné ne doit pas être en état d’irréparabilité. C’est le cas lorsque le coût des réparations s’avère être plus élevé que la valeur de la voiture. Il faut également que le nom et prénom du propriétaire soit bien indiqué sur la carte grise, celui-ci est en effet l’unique bénéficiaire de la prime à la conversion.

 

Est-ce que la casse rachète les voitures ?

La réponse est oui, la casse rachète les voitures. Quoi qu’il en soit, vendre sa voiture à la casse n’est pas très intéressant financièrement. En effet, si vous souhaitez vous débarrasser de votre véhicule HS, cela peut vous coûter de l’argent avec l’enlèvement qui est payant.

 

Achat de voiture accidentée

Comment vendre une voiture accidentée ?

Tout d’abord, il faut pouvoir différencier 2 cas : si la voiture accidentée est une voiture roulante ou non roulante.

  • La voiture accidentée est en mesure de rouler : vous pouvez la vendre à un professionnel ou à un particulier. Il faut cependant être transparent et indiquer au futur acheteur ainsi que sur la déclaration de cession que la voiture est accidentée. Il est nécessaire de donner au nouveau propriétaire les factures des réparations réalisées ainsi que le rapport d’expertise certifiant que la voiture est en état de rouler. Ensuite, la procédure de vente à un particulier consiste à s’occuper des démarches administratives : fournir la carte grise du véhicule, le certificat de cession, le certificat de contrôle technique datant de 6 mois et le certificat de non-gage datant de moins de 15 jours.

 

  • La voiture accidentée n’est pas en mesure de rouler : s’il s’agit d’une épave, seul un professionnel automobile peut alors l’acheter. Il est vivement recommandé d’utiliser un outil d’évaluation pour connaître l’estimation de la cote auto de votre voiture qui ne roule plus dans le but de pouvoir la vendre en bénéficiant d’une offre de reprise au lieu de l’envoyer à la casse.

 

Lorsque le montant des réparations est inférieur à la valeur du véhicule, la voiture endommagée peut être réparée. Une fois les réparations effectuées, une seconde expertise automobile est nécessaire afin qu’elle soit jugée apte à rouler de nouveau. Si le coût des réparations est supérieur à celui de la voiture ou que celle-ci est considérée comme irréparable, le certificat d’immatriculation ne peut pas être cédé au propriétaire. A ce moment-là, trois options sont possibles.

  • Proposer la voiture qui ne roule plus à son assurance afin qu’elle puisse faire une offre de rachat
  • Revendre le véhicule à un acheteur professionnel
  • Céder la voiture accidentée à un professionnel automobile spécialisé dans la destruction (broyeur agréé, démolisseur ou centre de regroupement).

Enfin, dans le cas où vous souhaiteriez garder votre voiture hors d’usage chez vous, vous devez faire une déclaration de retrait de circulation auprès de la préfecture de son département. Vous pouvez ensuite vendre certaines pièces ou bien transformer l’épave pour d’autres utilisations. Ce qu’il faut retenir avant tout, c’est qu’une voiture faisant l’objet d’une déclaration de retrait de circulation ne peut plus rouler sans la levée de la suspension de l’autorisation de circuler ainsi que sans l’obtention d’une nouvelle carte grise.